Foire aux questions - Masters

Portrait William DrossWilliam Dross, professeur des universités et assesseur du doyen en charge des masters et de la recherche à la Faculté de droit répond aux questions les plus fréquentes posées sur la nouvelle réforme des Masters

QUESTIONS INTERESSANT LES ETUDIANTS EN LICENCE

Quels sont les critères de sélection ?

Cela dépend de chaque directeur de master. Mais, pour l’essentiel, d’abord les notes obtenues sur les 5 premiers semestres de licence (les notes du S6 n’étant pas disponibles), ensuite la motivation pour le master, et, le cas échéant, les stages (surtout pour les formations de master professionnalisantes).

Parmi les documents demandés, certains ont-ils plus d’importance/valeur que d’autres ?

Tous les documents demandés sont nécessaires à la recevabilité formelle de la candidature.
Pour leur importance quant au recrutement de l’étudiant, cela dépend de chaque directeur de master (voir la réponse précédente).

Sera-t-il possible de changer de parcours entre Master 1 et Master 2 ?

Vous êtes accepté dans un parcours de master en deux ans.
Vous pourrez cependant, à titre exceptionnel, être accepté en deuxième année d’un autre parcours, sur décision d’une commission de réorientation qui prendra l’avis du directeur du M2 que vous souhaiterez rejoindre et celui de votre M1 d’origine.

Au sein de l’université ? Dans une autre université ?

Au sein Lyon 3, voir la réponse précédente.
Au sein d’une autre université, cela dépend des politiques de recrutement de chaque établissement.

Est-il possible de redoubler son M1 ?

Oui : si l’étudiant n’a pas la moyenne, il ne passera pas en M2 et redoublera son M1.

Est-ce qu’un entretien est obligatoire ?

La sélection dans certains masters est subordonnée à un entretien.

Est-il important d’avoir eu des stages pendant ses années de licence ?

Tout dépend de l’importance qu’y attache le directeur du Master. Néanmoins, chacun sait que les étudiants ne sont pas tous égaux dans la recherche de stages.

Peut-on n’avoir aucun vœu accepté à Lyon 3 ?

C’est possible.
Et, cela d’autant plus que les masters de Lyon 3 sont très attractifs et donc très demandés.

Existe-t-il un droit à la poursuite d’études ?

Oui, conformément à la loi. Mais la procédure étant assez complexe, et compte tenu des capacités d’accueil qui nous contraignent, il vaut mieux ne pas trop compter sur cette voie. Au plan national, il y a une place pour chaque étudiant diplômé de licence en master. Il vous appartient donc par prudence de déposer des dossiers de candidature dans un maximum de facultés.

Est-il possible de faire un double master ? Si oui, sous quelles conditions ?

Non, pour une raison simple : les emplois du temps ne sont pas compatibles et le travail demandé à l’étudiant dans un master est trop exigeant pour pouvoir en mener deux de front.

Une fois sélectionné dans un master, sera-t-il possible de le refuser pour intégrer un master dans une autre université si une réponse favorable de ce dernier a été faite entre temps ?

Bien sûr ! Mais ayez la politesse d’en avertir immédiatement le directeur du Master de Lyon 3 qui vous avait accepté. Cela permet de libérer une place pour un autre étudiant.

Comment est fixé le nombre de places dans un master ?

Par le directeur du Master en concertation avec la Faculté et l’Université.

Est-ce qu’un nombre de places Erasmus est défini à l’avance dans un master ?

Non. C’est à la discrétion du directeur du Master en fonction du niveau des étudiants candidats.

Quand serons-nous fixés sur les dates de réponses des sélections ?

QUESTIONS INTERESSANT LES ETUDIANTS EN MASTER 1

Quid des étudiants redoublants en M1 ?

Est-ce qu’une personne ayant réussi son Master 1 en 2018/2019 peut faire un autre Master 1 ?

Oui, mais évidemment, l’entrée en Master devenant sélective dès la première année à compter de la rentrée prochaine, il devra déposer un dossier.

Est-ce qu’une personne en programme international d’échange durant l’année 2018/19 est assurée d’avoir un Master 2 à Lyon 3 ?

Non. La règle est la même que les années précédentes : avoir fait son M1 à l’étranger n’a jamais assuré d’être sélectionné dans un M2.
Notez que les étudiants de licence qui ont été sélectionnés, dans le cadre d’un programme international d’échange, à suivre à l’étranger, pour l’année universitaire 2019/20, leur 1ère année de master bénéficient d’une place garantie dans la 2e année du parcours de master pour lequel ils ont été pris.