La Faculté dans le monde

Par tradition, la Faculté de droit de Lyon a toujours entretenu des rapports avec les  mondes juridiques étrangers.
Map internationalAvant la première Guerre mondiale, la Faculté de droit de Lyon crée l'Ecole de droit de Beyrouth au Liban. L'objet était de s'affirmer face à Paris qui venait de créer l'Ecole du Caire. Les deux villes, Lyon et Beyrouth, étaient situées sur une des routes de la soie commençant en Chine et se terminant à Lyon ; les intérêts économiques, intellectuels, artistiques et industriels convergeaient.

L'Institut de droit comparé fut créé par Edouard Lambert en 1920 et porte aujourd'hui son nom. Ce grand comparatiste rédigea, peu avant sa mort, le code civil égyptien, toujours en vigueur avec une rédaction très peu altérée par le temps.

Le Cambodge, avant que ne s'y étende la guerre du Viet Nam, fut également un lieu de développement de la Faculté de droit.

Plus récemment, ce sont les échanges Erasmus et les accords bilatéraux qui ont caractérisé la politique des relations internationales de la Faculté de droit. Les accords Erasmus permettent, depuis le milieu des années 1980, à des étudiants de 4ème année de passer leur Master 1 à l'étranger à l'issue d'une année universitaire se déroulant dans une université partenaire.

Le même principe s'applique grâce à des accords bilatéraux aux échanges avec des universités hors zone Erasmus, principalement situées aux USA, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Inde, Chine...
Un diplôme français est ainsi obtenu permettant l'accès aux professions réglementées en France en même temps qu'une expérience universitaire internationale. Ces échanges concernent également les enseignants.

Parallèlement ont été mis en place des diplômes délocalisés : diplômes d'Etat pour la Hongrie, l'Arménie, le Cambodge ou le Liban ou diplôme d'Université au Caire par exemple.

Enfin, aujourd'hui existe un accord de double diplomation avec l'Université d'Essex au Royaume-Uni (LL.B anglais et Master 1 français) permettant l'accès aux professions réglementées dans les deux pays.

Les cours en anglais ont été développés à Lyon, et l'anglais est obligatoire pour tous les étudiants durant les trois années de licence. Depuis une quinzaine d'années la Faculté de droit de Lyon est membre du consortium Pallas, dont elle a été l'un des fondateurs, qui délivre un LL.M in European Business Law dont les cours sont localisés à Essex.

En 2008 elle a lancé son propre LL.M in International and European Business Law,  enseigné exclusivement en anglais, symbole de son inscription dans la mondialisation.

Plus récemment, en 2014, la Faculté de droit a signé une convention internationale à Budapest avec 13 pays européens pour la création d’un Master conjoint « European joint Master program policing ».
Cette formation, entièrement financée par le Collège Européen de Police (CEPOL - Union européenne), réunit 21 établissements d’enseignement supérieur ou académies de police de 13 pays différents. Cette dernière est destinée à des officiers supérieurs de police venus des différents Etats membres de l’UE. Cette formation, de dimension européenne, continue de positionner la Faculté de droit comme une Faculté de référence dans les métiers de la sécurité au niveau international.

Les autres langues et cultures ne sont pas oubliées. L'Institut de Droit Comparé Edouard-Lambert délivre des diplômes d'université : diplômes de droit allemand, droit espagnol, droit italien, droit asiatique outre les diplôme de droit anglais et de droit américain. Hormis le droit asiatique enseigné en français et en anglais, tous les enseignements sont délivrés dans la langue du pays concerné.

Mise à jour : 15 décembre 2017