• Droit,
  • Etudiants,

Ouverture de 4 nouveaux masters pour la rentrée 2019-20

Publié le 6 mai 2019 Mis à jour le 3 juin 2019
Ouverture Masters Vignette
Ouverture Masters Vignette

La Faculté de droit enrichit sa formation et met en place quatre nouveaux masters pour la rentrée universitaire 2019-20 : « Droit des organisations internationales », « Droit européen des droits de l’Homme », « Droit global du changement climatique » et « Culture Judiciaire ».

Droits de l’homme et changement climatique : deux nouveaux masters viennent étoffer l’offre de formation en droit européen.

Le master droit européen de la Faculté de droit est historiquement l’un des premiers à avoir vu le jour en France, dans les années 1970s. Il est devenu « master de droit des affaires européen » en 2010, afin de répondre aux demandes de formation dans ce domaine et de capitaliser sur les forces vives des membres du Centre d'études européennes de l'Équipe de droit international, européen et comparé  qui travaillaient sur ces thématiques.

Cette année, il a été décidé  de diversifier l’offre de formation en droit européen afin de renforcer la place des études européennes à Lyon 3, et de satisfaire les demandes des étudiants dans deux domaines stratégiques.

Le premier concerne la protection des droits de l’homme, domaine transversal qui soulève d’importants enjeux dont témoignent les crises que traverse actuellement l’Union européenne. Qu’il s’agisse de la crise migratoire, de la crise de l’état de droit, des débats relatifs à la protection des données personnelles ou encore de la place des droits sociaux, les débats se concentrent actuellement sur le contenu et la portée des droits fondamentaux. C’est pour répondre à ce besoin d’expertise juridique ciblée qu’il a été décidé d’ouvrir, à le rentrée 2019, un master Droit européen des droits de l’Homme, qui vise à appréhender la thématique des droits fondamentaux dans une dimension globale, en mettant notamment l’accent sur l’articulation des niveaux de protection dans un espace européen marqué par le pluralisme normatif. Des partenariats avec des universités étrangères sont actuellement en discussion afin de permettre aux étudiants qui le souhaitent d’intégrer, au sein de leur cursus de deux ans dans ce master, une année d’étude à l’étranger pouvant, le cas échéant, déboucher sur un double diplôme. De plus, ce master a vocation à s’internationaliser pour devenir, à terme, un master de « droit international et européen des droits de l’homme ».

Le second domaine qui est au centre de l’actualité est bien entendu le changement climatique, qui soulève des questions transversales auxquels les juristes doivent pouvoir répondre. Le droit de l’énergie, le droit de l’environnement, le droit de la mer, mais aussi le droit de la concurrence ou encore le droit fiscal sont profondément impactés par les enjeux liés au changement climatique, et les juristes doivent développer de nouveaux outils et modes de raisonnement afin d’intégrer cette nouvelle donne. La prise de conscience de ces nouveaux besoins a conduit les membres de l’Équipe de droit international, européen et comparé (EDIEC) à proposer l’ouverture, en septembre 2020, d’un nouveau Master droit global du changement climatique, à cheval entre le droit international et le droit européen.

Avec le master droit européen des affaires, qui a également subi de profonds remaniements, ce sont désormais trois nouveaux parcours de master qui viennent ainsi étoffer l’offre de formation de la Faculté de droit en droit européen.

Former des experts de la technique juridique avec le Master Culture Judiciaire

Des experts de la technique juridique dotés d’une solide culture juridique. Tel est le profil généralement attendu des professions du droit et cette attente se concrétise d’ailleurs dans le programme des épreuves et concours des professions judiciaires. La Faculté de droit de l’Université Jean Moulin Lyon 3 est particulièrement bien placée pour répondre à cette demande, puisque les universitaires qui y sont rattachés couvrent l’ensemble de ces compétences, qu’elle entretient des relations étroites avec des professionnels du droit intervenant et qu’elle entretient des collaborations anciennes avec les autres composantes et notamment la faculté de philosophie. Le Doyen Hervé de Gaudemar a dès lors souhaité qu’un parcours plus axé sur la culture juridique soit ajouté à l’offre de formation de la faculté. Le projet a rapidement été d’adosser ce nouveau parcours, baptisé « Culture judiciaire » à une formation d’excellence traditionnelle de la faculté, le Master Professions judiciaires. A l’occasion de cet adossement, c’est l’ensemble constitué par ces deux formations qui a été entièrement repensé, pour répondre au mieux aux besoins actuels des professions judiciaires.

La formation est largement commune aux deux parcours. Elle est pensée autour d’une formation commune approfondie dans les différentes matières de procédure mais aussi dans les méthodes fondamentales des juristes, par exemple par un enseignement sur l’argumentation juridique ou sur la culture des droits fondamentaux. Toujours dans ce tronc commun, la préparation à une meilleure intégration dans les professions du droit se fera aussi par des simulations de procès (en français et en anglais) ou encore un enseignement Numérique et professions judiciaires, dédié à l’utilisation des différents outils numériques qui font le quotidien des praticiens. Sur ce large socle commun, les parcours se distinguent ensuite par deux orientations différentes. Le parcours Professions judiciaires est plus axé sur les pratiques professionnelles, par l’approfondissement des pratiques et techniques contentieuses et par le suivi d’un stage. Le parcours Culture judiciaire est plus axé sur l’élargissement de la culture judiciaire des étudiants, par l’approfondissement des questions fondamentales, philosophiques ou historiques et par la réalisation d’un mémoire de recherche.


MASTER « DROIT DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES » Mention droit internaional

Cette formation permet d’acquérir les connaissances et les techniques juridiques fondamentales pour comprendre les enjeux de la place de des organisations internationales dans une société en mutation et s’initier au rôle des services juridiques au sein de ces organisations.

Apportant des bases solides en droit international public et en droit des organisations internationales, ce diplôme permet de se préparer aux différents concours d'entrée dans des écoles professionnelles dont la formation offre une perspective internationale.

Elle facilite une insertion professionnelle dans les organisations internationales, les ONG ou encore dans l’administration française.



MASTER « DROIT EUROPEEN DES DROITS DE L'HOMME » Mention droit européen

Cette formation se donne pour but de sensibiliser les étudiants aux enjeux liés à la protection des droits de l’Homme dans le cadre des organisations européennes (Conseil de l’Europe et Union européenne) et des ONG.

Elle propose ainsi une introduction à l’activité de recherche dans un contexte global. Elle favorise également une insertion professionnelle dans les organisations internationales, les administrations nationales et les ONG liées à la protection des droits de l’homme.



MASTER « DROIT GLOBAL DU CHANGEMENT CLIMATIQUE » Mention droit européen
Cette formation vise à donner aux étudiants une aptitude à mobiliser des connaissances juridiques diverses et transversales sur les problèmes liés au changement climatique dans un contexte global.

Elle propose une mise en situation du phénomène du changement climatique dans son environnement international et européen. Le diplôme ouvre ainsi à la maîtrise des savoirs fondamentaux du droit international et du droit européen auxquels il ajoute des enseignements ciblés sur le thème spécifique du changement climatique.

L’objectif de ce parcours est de faciliter leur insertion professionnelle dans les administrations nationales ayant des activités internationales, ou dans des organisations intergouvernementales ou non gouvernementales.



MASTER « CULTURE JUDICIAIRE », Mention Justice, procès et procédures
Cette formation a pour objectif de former des juristes alliant une compétence renforcée dans le domaine des procédures à une solide culture juridique.

Elle accorde une importance particulière à la formation aux méthodes et à l’argumentation juridiques. Elle permet une connaissance approfondie des règles du procès civil et pénal et du cadre, déontologique et numérique, dans lequel s’exercent aujourd’hui les professions du droit.

La compréhension de ces différents dispositifs techniques est renforcée par leur mise en perspective dans les grands enjeux du système juridique et les représentations du juge dans la culture juridique.

La vocation de ce parcours est de faciliter l’accès aux professions judiciaires.


A
Manufacture des Tabacs 1 avenue des Frères Lumière
69008 Lyon