• Droit,

Journée d'étude : Penser les « temporalités de crise »

Publié le 15 février 2019 Mis à jour le 15 février 2019
Actu 30 janvier 2019
Actu 30 janvier 2019

Le mercredi 30 janvier 2019 s’est déroulée à l’Hôtel de Ville de Lyon une journée d’étude portant sur le thème des « temporalités de crise ». Cette rencontre a réuni plus d’une centaine de participants, professionnels, chercheurs et étudiants en licence 3 droit-science politique, master 1 et master 2 Relations internationales de la Faculté de droit de l’Université Lyon 3.

Cette journée d’étude a été organisée par le parcours Intelligence stratégique gestion de crise (ISGC) du master 2 Relations internationales de la Faculté de droit, en partenariat avec l’Institut d’étude des crises et de l’intelligence économique et stratégique (IEC-IES), think tank chargé de réunir professionnel, chercheurs et étudiants sur les problématiques liées à la gestion de crise et à l’intelligence stratégique, la section « Étude des crises » de l’Association des études de guerre et de stratégie (AEGES) et la Ville de Lyon.

Cette journée a été l’occasion de mettre en lumière l’originalité du parcours ISGC qui offre à des étudiants issus d’horizons différents, la science politique, le droit, l’histoire, la géographie, les langues, arrivés au terme de leur parcours universitaire, une formation spécialisée à haut degré de professionnalisation dans les domaines de la veille et l’analyse stratégiques, de l’intelligence économique, de la cybersécurité, de la prévention et la gestion des risques et des crises.

La majeure partie des enseignants de ce parcours sont des professionnels, issus du monde public ou privé. Ils disposent d’une solide expérience dans leurs domaines de compétence respectifs et ils ont à cœur de transmettre leurs connaissances aux étudiants du parcours ISGC qui sont les forces vive de demain dans ces domaines en évolution permanente.
Pour répondre à la hauteur des enjeux auxquels ils seront confrontés dans leurs activités professionnelles futures, ils doivent développer dès maintenant une réflexion approfondie, nourrie par l’expérience des professionnels, sur les pratiques et les outils existant dans ces domaines. Ils doivent également prendre de la distance et développer une réflexion critique, fertile et créative, qui à son tour nourrit les professionnels, leurs pratiques et favorise le développement d’outils innovants.

Conscients de cette nécessité, les étudiants du parcours ISGC ont souhaité, en parallèle à leur formation et dans la continuité des promotions précédentes, organiser différents événements en lien avec le monde professionnel et la recherche universitaire (1). Cette approche est « gagnant-gagnant ». D’une part, elle permet aux étudiants de s’enrichir de l’expérience des professionnels, de percevoir leurs attentes et ainsi de s’adapter au marché de l’emploi. D’autre part, elle apporte aux professionnels l’expertise de futurs professionnels sur l’évolution de leurs secteurs d’activités et les met en relation avec un vivier de compétences.

Monsieur Jean-Yves Secheresse, maire adjoint de la ville de Lyon en charge de la sécurité et de la tranquillité publique, a rappelé dans son discours d’ouverture l’importance de ce rapprochement entre les mondes de l’Université avec ses volets formation et recherche, de l’entreprise et des collectivités territoriales, surtout dans des domaines tels que la prévention et la gestion des crises, phénomènes auxquels les structures publiques et privées sont désormais régulièrement confrontées.

Cette journée d’étude organisée par les étudiants du parcours ISGC et copilotée par Thomas Meszaros, directeur du parcours ISGC et Jean-Luc Lautier, chef de mission chez EDF et enseignant dans le parcours ISGC, avait pour objectif d’interroger l’un des aspects les plus importants de la « crisologie » (la formule est d’Edgar Morin). Thomas Meszaros a dressé un état de l’art sur cette question et a dessiné des pistes de réflexion sur les « temporalités multiples » et « asynchrones » qui contribuent à la complexité du phénomène crise. Ces propos ont été poursuivis et ont trouvé écho dans la présentation de Didier Raciné, directeur du mastère spécialisé Gestion des risques sur les territoires de l’École internationale des sciences du traitement de l’information (EISTI) et rédacteur en chef de la revue Préventique, qui a présenté quelques éléments relatifs à l’étude qu’il mène actuellement pour le ministère de la Transition écologique et solidaire sur la crise « Irma ». Ces deux interventions introductives destinées à délimiter l’objet de la journée ont été suivies par une table ronde, animée par Virginie Cadieu de la société Meet’Im, qui réunissait quatre professionnels : Emmanuel Hervé, du cabinet EH&A spécialisé dans la communication sensible et la gestion de crise, Simon Hoayek, PDG du groupe Byblos, Louis-Marc Perez, directeur commercial de la société IXXO, Raphaël de Vittoris, manager of crisis management system, également chercheur à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
L’éclairage de ces praticiens sur la manière dont ils percevaient ces différentes temporalités à l’œuvre dans les crises a été particulièrement utile pour alimenter les réflexions des ateliers de l’après-midi. En effet, les participants se sont réunis en quatre ateliers — trois correspondaient aux temporalités de crise (précrise, crise et post-crise) et un dernier était destiné à réfléchir aux attentes des professionnels en matière de formations — animés par un trinôme composé d’un professionnel, un chercheur et un étudiant du parcours ISGC. Ces ateliers ont été riches en échanges. Ils invitent à continuer dans cette voie. Ce sera le cas avec les événements à venir qui réuniront à nouveau professionnels, étudiants et chercheurs : une table-ronde avec des professionnels sur les menaces nucléaires, radiologiques, bactériologiques, chimiques et environnementales (NRBC-E) qui se déroulera en mars prochain à l’Université Lyon 3 et une journée d’étude sur la place de l’Intelligence artificielle (IA) dans l’intelligence stratégique et la gestion des crises.

(1)La promotion 2017-2018 (alors encore nommé Intelligence stratégique et risques internationaux – ISRI) a organisé: une conférence de Monsieur Ludovic LESTEL, conseiller juridique auprès du Secrétaire Général de la défense et de la Sécurité Nationale (SGDSN), sur le thème de la « loi du 30 octobre 2017 sur la sécurité intérieure et les libertés individuelles », une présentation de Monsieur David UZAN, de la société IREMOS, sur les outils d’aide à la gestion des crises, une conférence de Monsieur le Gouverneur militaire de Lyon sur le thème de « la gestion régionale des crises », une rencontre B2B et B2S sur le thème « Protection de l’entreprise, stratégie d’entreprise et contre-ingérences ».

 
photo 30 janvier 2019photo 30 janvier 2019 2photo 30 janvier 2019 3