04200014 - Les outils de l'intelligence stratégique

Volume horaire total 15
Volume horaire CM 15

Responsables

Elie KHOURY

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

De quoi parlera-t-on ?

Le cours ambitionne de faire découvrir aux étudiants la « Due Diligence » et plus spécialement la « Due Diligence » opérationnelle. La « Due Diligence » étant une succession de mesures de précaution que l’on prend avant une entrée en relation d’affaires, principalement de type fusion ou acquisition.

Ces mesures relèvent d’une enquête permettant de livrer les richesses, mais surtout les faiblesses et risques d’un système par une série de questions (enquête).

L’enseignement se veut permettant aux étudiants de la découvrir (la « Due Diligence »), pour en connaître les principes et les articulations dans l’objectif de la pratiquer dans un environnement professionnel. La « Due Diligence » bien qu’étant généralement limitée aux « fusacs » livre des clés précieuses d’approche et d’évaluation permettant de faire la jonction avec l’Intelligence économique et stratégique dont le champ n’est lui pas fermé à ce cadre d’une relation d’affaires.

Cette combinaison de la « Due Diligence » opérationnelle, par une approche d’Intelligence économique et stratégique dans le contexte d’un développement à l’international permet aux étudiants d’aller sur de la définition, recherche, identification, analyse et conseil d’un nouveau genre. Cela et toujours, dans l’unique objectif de révéler les risques invisibles pouvant percuter un un décideur.
 

Pourquoi est-ce important d’en parler ?

Importance de la matière / profession : La « Due Diligence » est rarement connue et pratiquée. Lorsqu’elle l’est, elle est souvent financière et juridique et encore plus rarement opérationnelle.
Former les étudiants à cette démarche, d’autant plus qu’ils ont pour la plupart un bagage juridique et une formation en Intelligence économique et stratégique permet de les inscrire professionnellement dans un vivier avant-gardiste où ils peuvent se révéler de précieux conseillers sur le marché de l’emploi.
Cela s’inscrit dans mes observations de terrain aux côtés de grands groupes, fonds d’investissement et autres me poussant à essayer de faire converger une demande sur le marché avec une offre qui pourrait être celle de l’Université.
Plusieurs étudiants, issus des précédents promotions sont aujourd’hui à des postes clés.

Place de la matière / savoir juridique : La « Due Diligence » a été prononcée pour la première fois dans un acte juridique exprimé par le régulateur américain des marchés financiers dans les années 1930, la SEC. En cela, la matière réunit un volet juridique, financier, mais surtout d’Intelligence économique et stratégique. Ce qui fait toutefois sa valeur, c’est précisément la réunion de tous ces univers en la formation de ces étudiants.

En termes de compétences (savoir-faire à l’issue de l’enseignement) : A l’issue de l’enseignement, l’étudiant sera en mesure de :
Définir le contour d’une « Due Diligence », précisément opérationnelle,
Mener une série d’évaluations touchant les différents volets de ladite étude,
Organiser un travail d’enquête et d’évaluation,
Apprécier les risques liés à une fusion / acquisition comme toute autre relation d’affaires,
Mener des recherches relevant des sources publiques,
Mener des recherches relevant de sources humaines.

Comment comprendre aisément ce dont il sera question ?

Pour aborder sereinement le cours, l’étudiant doit maîtriser :
  • La rédaction en français et anglais, sans erreurs grammaticales ou d’orthographe,
  • Etre en mesure de lire et comprendre l’anglais, comme le français,
  • Avoir une bonne connaissance générale,
  • Etre curieux, aimer comprendre et chercher,
  • Savoir comment mener des recherches sur des sources ouvertes,
  • Etre attentif aux détails,
  • Etre en mesure de décomposer ses analyses,
  • Etre capable de remettre en question des certitudes,
  • Pouvoir travailler en groupe,
  • Avoir une capacité d’innovation.
 

Plan du cours

Introduction
Présentation de Cristal Credit
Présentation de l’enseignant
Méthode de notation

PREMIERE PARTIE
La « Due Diligence », la « Due Diligence » opérationnelle
Remarques préliminaires
La « Due Diligence » - Historiquement
Deux exemples, tentations premières de la donnée sans intelligence ou de la donnée à outrance
Qu’est-ce que la « Due Diligence » ?
La « Due Diligence » financière
La « Due Diligence » légale
La « Due Diligence » opérationnelle
Exemple des « GeeWeez Businesses »
Exemple du marché de l’automobile américain
Les 400 questions et la pierre de Blarney – « Let the buyer beware »
Le process de « Due Diligence »
La phase de préparation
L’évaluation de l’infrastructure opérationnelle)
Evaluation de l’infrastructure de satisfaction client
Evaluation de l’infrastructure de production
Evaluation de l’infrastructure de gestion de l’information
Evaluation de l’infrastructure commerciale et marketing

DEUXIEME PARTIE
Comment faire face au risque ?
Derrière la fraude 419
La partie visible de l'iceberg – Zone blanche
L’information que vous recherchez est en « ouvert », « Open Source », source d’information publique.
La partie semi-visible de l’iceberg – Zone grise
L’information que vous recherchez est semi-ouverte, un mélange « d’Open Source » et de « Humint ».
Introduction à la partie invisible de l’iceberg – Zone noire
L’information que vous recherchez est fermée, elle humaine, « Humint », la source est un individu.
 

Supports pédagogiques éventuels

Des documents juridiques et financiers relevant d’un cas réel.

Contrôles des connaissances

BIBLIOGRAPHIE ET EXPLICATIONS
  • Jason A. Scharfman, “Private Equity – Operational Due Diligence – Tools to Evaluate Liquidity, Valuation, and Documentation”, John Wiley & Sons, Inc., 2012, Hoboken, New Jersey, 371 pages.
  • James F. Grebey, “Operations Due Diligence – An M&A Guide For Investors And Business”, MC Graw Hill, 2012, United States of America, 240 pages.
  • Cynthia Hetherington, “The Guide to Online Due Diligence Investigations – The Professional Approach on How to Use Traditional and Social Media Resources for Investigations”, Facts on Demands Press, 2015, United States, 336 pages.
  • Gérard Desmaretz, « Le renseignement humain – Infiltration, recrutement, empiégage, manipulation, trahison », Chiron, 2004, Paris, 303 pages.
  • Richards J. Heuer, « Psychology of Intelligence Analysis », Center for the Study of Intelligence, CIA, 1999, 214 pages.
  • Robyn Winter et Charlie Speight, “Untangling the Web: An Introduction to Internet Research”, National Security Agency Center for Digital Content, Mars 2013, 643 pages.

LOGICIELS
Richards J. Heuer, « ACH 2.0.5 », Softpedia, https://www.softpedia.com/get/Science-CAD/ACH.shtml, dernière consultation le 2 novembre 2018 [logiciel].

SITES INTERNETS (OSINT)
  • Inteltechniques.com par Michael Bazzell.
  • Toddington.com