04210177 - Défis culturels, identitaires et religieux

Volume horaire total 20
Volume horaire CM 20

Responsables

Contenu

De quoi parlera-t-on ?

L’objectif de cette matière est d’introduire les étudiants à la problématique de la mondialisation culturelle qui, depuis la chute du mur de Berlin en 1989, a modifié en profondeur la scène internationale et les relations entre les États. Cette nouvelle configuration à défaut de pacifier le contact entre les cultures, a engendré des défis tant culturels qu’identitaires à tous les pays et civilisations et qui pèsent, plus qu’à toute autre période, sur les relations internationales.

Les trois parties autour desquelles s’articule le cours s’appuient sur des observations et illustrations de l’impact de ces défis sur les différentes régions du monde et plus particulièrement au sein des sociétés des pays francophones.

Le contenu s’attache à analyser les évolutions de la construction des concepts et la dynamique de la mondialisation culturelle et les conséquences sur les idéologies et les échanges entre les cultures, les aires culturelles et les civilisations.

A travers l’analyse des enjeux économiques et politiques qu’entraînent la marchandisation des expressions culturelles, une réflexion sera proposée sur les conséquences d’une mondialisation culturelle non régulée : les phénomènes induits par la monopolisation des sources de production et de diffusion des produits culturels, les risques d’instauration d’une forme d’hégémonie culturelle, face à laquelle les cultures les plus fragiles ont à craindre pour la survie de leurs modes d’expression et de leurs traditions.

Les défis identitaires sur le plan mondial seront aussi étudiés à la lumière des interférences des facteurs culturels et religieux dans la construction des nouvelles stratégies identitaires. Les crises et les leviers à l’origine des conflits actuels seront développés en vue d’une nécessaire compréhension des différents antagonismes qui secouent le monde.

Enfin, seront analysés les outils de référence, tant nationaux qu’internationaux pour une meilleure coopération et dialogue dans l’espace culturel mondial entre les représentants des différentes civilisations.
 

Pourquoi est-ce important d’en parler ?

Importance de la matière / profession
Les étudiants de 2IF ont pour vocation à devenir enseignants et des chercheurs d’une part ou bien des experts, des chefs de projet, des entrepreneurs aptes à s’impliquer au sein des organisations internationales, ONG, collectivités locales. Tous ont besoin de comprendre le contexte global dans lequel va s’inscrire leur action future. Les éléments de cette matière ont vocation à leur donner accès à la complexité du monde international et leur permettre, à travers des grilles d’analyse, d’en faciliter la lecture.

Place de la matière / savoir juridique
La matière est à la croisée de plusieurs approches tant politiques que juridiques et requiert une connaissance suffisante pour analyser les textes des conventions internationales ainsi que les mécanismes qui fondent la responsabilité des États.

En termes de compétences (savoir-faire) : il faut se demander ici ce qu’après avoir suivi ce cours l’étudiant devrait être capable de savoir faire.
Les étudiants devraient être capables d’aborder l’information avec un esprit critique et savoir décortiquer les non-dits dans les messages politiques. Ils devraient surtout être capables de vérifier et de croiser les informations et se méfier de l’information brute qui circule sur les réseaux sociaux en sachant qu’elle peut être souvent sans fondements.
 

Comment comprendre aisément ce dont il sera question ?

Indiquer ici ce que l’étudiant doit maitriser pour aborder le cours sereinement.
L’étudiant qui n’a aucune connaissance historique des deux guerres mondiales ainsi que de la construction des États et du système international ne pourra pas maîtriser la complexité des évolutions dans la mondialisation. Il doit aussi connaître ou du moins être apte à assimiler les concepts anthropologiques et sociologiques de la place de la culture dans la construction identitaire des peuples. La religion tenant une place importante dans les relations internationales au 21ème siècle, l’étudiant doit au moins avoir une notion de l’histoire des cinq religions les plus répandues dans le monde.

Proposer une bibliographie NON PAS sur la matière objet du cours mais concernant ces prérequis
· Le suivi des actualités politiques dans la presse avec des articles de fond
· La lecture de la presse internationale est fortement recommandée dont Courrier International
· Frederic Lenoir, Petit traité d'histoire des religions, Seuil 2008
· Bertrand Badie, Les deux États, pouvoir et sociétés en Occident et en terre d’islam, Fayard, 1986
· Claude Smouts, Les nouvelles relations internationales. Pratiques et théories. Sous la direction de Marie. Presses de Sciences Po, Paris. 1998,
· William A. Haviland, Peuples et cultures: Une introduction à l'anthropologie sociale et culturelle, Editions Modulo, 2012
 

Plan du cours

I- État des lieux
A - Identité : éclairage Nation et État
B - Mondialisation culturelle : Relations Internationales 21e
C - Défis : panorama du monde aujourd’hui
 
II- Problématique du culturel dans la mondialisation
A - L’évolution des notions
Le concept de la mondialisation
Les cultures en contact se modifient-t-elles ?
B - La culture mise à l’épreuve
La culture et l’internationalisation des relations
La perception de la mondialisation et le réflexe du repli sur soi
Les modes de résistance

III- Le religieux dans les relations internationales
A - Le culturel et le religieux dans la théorie des Relations Internationales
B - Les conflits et leurs leviers
La question des identités
La confusion entre religion/ identité
La spécificité linguistique


Supports pédagogiques éventuels

Les exemples sont illustrés par des cartes mondiales thématiques, par tout diagramme, graphique ou schémas à même de faciliter la compréhension des concepts ou des statistiques. Les photos, images ou vidéos sont des outils qui aident à la visualisation des réalités et contribuent à fixer l’attention des étudiants.

Bibliographie

· Abou S., L’identité culturelle, Coll. Pluriel, Hachette, 1992
· Amartya Sen. Identité et violence, Paris Odile Jacob 2006
· Anderson Benedict. L'imaginaire national Poche – Paris La découverte/Poche 2006
· Arkoun M., Maïla J., De Manhattan à Bagdad, Desclée de Brouwer, 2003
· Badie B., Les deux États, Fayard, 1986
· Badie Badie, Vidal Dominique. Nouvelles guerres, comprendre les conflits du XIXe siècle. La découverte/Pache, Paris 2014-2016
· Barrat J., Moisei C., Géopolitique de la francophonie, La Documentation française, 2004
· Carfantan Jean-Yves Choc alimentaire mondial, ce qui nous attend demain. Paris, Albin Michel, 2009
· Challiand Gérard. Terrorisme et politique. Éditions du CNRS, Paris 2017
· Dumont P., L’Interculturel dans l’espace francophone, L’Harmattan, 2001
· Girard René. La violence et le sacré, Paris Grasset 1972
· Girard René. Le bouc émissaire, paris Grasset 1982
· Guillou M., Francophonie-Puissance, Ellipses, 2005
· Hassner P., La terreur et l’empire, Seuil, 2003
· Hagège Claude. Les religions, la parole et la violence. Odile Jacob 2017
· Jourdain Édouard, L’anarchisme, La Découverte, 2013