04200083 - Prévention institutionnelle

Volume horaire total 6
Volume horaire CM 6

Responsables

Philippe PAREJA

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

De quoi parlera-t-on ?

Le 14 novembre 2018, dans son discours à ROUBAIX, le Président de la République a rappelé les difficultés que rencontrent les habitants des quartiers les plus en difficulté dans leur vie quotidienne, en matière de logement, d’emploi, de santé, d’éducation, de développement social, culturel et économique ou de sécurité mais aussi de discrimination.
Il a salué par ailleurs les efforts entrepris depuis plusieurs décennies par l’ensemble des pouvoirs publics, collectivités, associations, bailleurs dans ces quartiers.

Ces quartiers, de par les précarités qu’ils concentrent, doivent faire face de plus à une violence endémique, voire spécifique telle que l’ont montré les émeutes urbaines des années 80, 90 et 2000. Cette violence présente des caractères particuliers tenant aux auteurs, aux victimes mais aussi aux questions de spatialité liés notamment à l’urbanisation.

Le cours, à travers une conception essentiellement administrative (voir plan du cours) rappelle les démarches entreprises depuis la mise en œuvre de la Politique de la ville, la méthodologie qui y a prévalu, son historique, ses mutations formelles et les réalisations entreprises. Il évoque aussi longuement le développement de la prévention de la délinquance et les dispositifs mis en œuvre par l’État en la matière depuis les années 1970, avec un focus sur la situation actuelle (exemples pratiques).
 

Pourquoi est-ce important d’en parler ?

L’enseignant, dans sa pratique professionnelle, est en contact depuis de longues années avec des cadres du secteur public et privé qui interviennent en matière de sécurité et/ou de politique de la ville, ou en lien avec eux. La majorité de ceux-ci a, durant ses études - essentiellement de droit public - eu à en connaître. Il a pu constater qu’il ne saurait y avoir désormais de professionnels de la sécurité qui ne puisse dénier le lien entre les 2 thématiques.

De même, les étudiants, cadres potentiels de la police ou de la gendarmerie, voire des services de secours et d’incendie, doivent dans leur formation prendre en compte les questions de partenariat et d’échanges à travers les dispositifs de prévention de la délinquance dans lesquels ils seront susceptibles de s’inscrire professionnellement, ne serait-ce que parce que cette participation ressortit du domaine règlementaire.

Une base solide en droit public, éventuellement pénal, est nécessaire.
Ce cours permet une approche globale des interventions de l’État – et des collectivités territoriales – au bénéfice des populations des territoires les plus défavorisés. Il fait comprendre les conditions de ces interventions, les priorités, et met en perspective les freins à l’action publique.
Il permet aussi une approche humaine : l’étudiant est amené à réflechir à partir d’exemples et d’éléments statistiques, sur la réalité des difficultés auxquelles les populations des « quartiers » sont confrontées au quotidien.

En termes de compétences, l’étudiant pourra avoir une approche claire de la manière dont l’intervention publique est mise en œuvre. Il aura aussi une autre compréhension des questions de délinquance et de son traitement autre que « sécuritaire » avec lesquelles il aura à se confronter dans l’optique de son avenir professionnel.
 

Comment comprendre aisément ce dont il sera question ?

Une bonne connaissance des institutions et de l’organisation administrative des l’État voir cours de droit (institutionnel, administratif, pénal).

Bibliographie

  • Bertard SCHWARTZ : L'insertion professionnelle et sociale des jeunes. — Rapport au Premier ministre. — Paris, La Documentation Française 1981
  • J.-M. Belorgey : Les réformes de la police ». pré-rapport septembre 1982.
  • Gilbert BONNEMAISON : Face à la délinquance : prévention, répression, solidarité - décembre 1982
  • Hubert DUBEDOUT : Ensemble, refaire la ville.- Paris : La Documentation française, 1983.
  • Anne MONTANOLA : La gestion urbaine de proximité : nouvel enjeu de la politique de la ville.
  • JP FITOUSSI, Eloi LAURENT : Ségrégation urbaine et intégration sociale
  • Gilles KELEL : Banlieue de la République,
  • Max WEBER : le savant et le politique