04210049 - Théories de la sécurité internationale

Volume horaire total 15
Volume horaire CM 15

Responsables

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

De quoi parlera-t-on ?

La problématique de la sécurité orbite autour du champ complexe et multidisciplinaire des réflexions sur la violence entre les membres de l’espèce humaine : est-elle innée ou non ? Comment s’organise-t-elle ? Comment se justifie-t-elle ? Peut-elle être évitée ? Limitée ? L’interrogation globale et historiquement continue sur la violence amène la pensée à trouver des réponses et à développer des solutions en termes de sécurité. Ces réponses, pour partie, trouvent leur fondement dans des théories, des doctrines, des concepts que les penseurs de tous ordres : philosophes, stratèges, politiciens, économistes, etc. ont élaboré dès les débuts des toutes premières civilisations humaines.

Le présent cours se limite à la période contemporaine, toutefois il faut garder à l’esprit en premier lieu qu’il y a une continuité dans l’effort de conceptualisation et un fil relie des notions anciennes telle celle de « juste guerre » à leurs variantes modernes : « intervention humanitaire », « imposition de paix » ; en deuxième lieu que certaines notions sont restées identiques : alliance, dissuasion, équilibre des forces .. En définitive ce sont sans doute moins les concepts qui ont évolué que le contexte, c’est pourquoi faire de la théorie ne doit pas amener à se couper de la réalité et tenir des discours ésotériques, surtout à propos d’un sujet aussi concret et inscrit dans l’action que celui de la sécurité internationale ; le présent cours vise ainsi non pas à être une encyclopédie d’auteurs mais à proposer un discours, certes fondé sur les théories, mais explicatives de la thématique qui va nous occuper. Nous nous efforcerons donc d’exposer les débats et les idées, le cadre conceptuel et les méthodes d’analyse, qui sont susceptibles d’éclairer la lecture des faits et de rester en contact avec ces derniers.
 

Pourquoi est-ce important d’en parler ?

Apprendre la relativité des approches théoriques et l’existence de plusieurs lectures toutes aussi valables selon le point de vue et le positionnement politique adopté. Chaque théorie en effet mélange dans sa réflexion, l’analyse de ce qui est et ce qui devrait être - selon elle. Ceci explique que les différents efforts de théorisation aient été suivis souvent de déceptions.
Appréhender les éléments constructifs. Nonobstant les déceptions venant de la contingence de la matière - l’ensemble des études théoriques de la sécurité internationale présente un bilan qui n’est pas complètement négatif, bien au contraire, les travaux multiples accomplis laissent : « un corpus, des problématiques, des concepts organisateurs » (M.C. Smouts) non négligeables.
 

Comment comprendre aisément ce dont il sera question ?

Eléments de base des théories et philosophies sur la violence et les crises. Grands auteurs classiques.
Raymond Aron «Paix et guerre entre les nations » Calmann-Levy, Paris 1962
 

Plan du cours

Le plan de cours n’engage pas l’enseignant qui peut librement modifier le plan et le contenu du cours, le faire évoluer au fur et à mesure du cours et également d’année en année.
1ère Partie : Trame conceptuelle
2ème Partie : Les paradigmes
3ème Partie : Les théories onusiennes

 

Bibliographie

Ouvrage :

  • DROIT DE LA SECURITE INTERNATIONALE ed. Larcier, Paris, 2016
 

Articles :

  • Transhumanisme, vers une Déclaration des droits de l’homo universalis, Rapport in séminaire sur « Transhumanisme et droits de l’homme’, Unesco, Paris, avril 2018
  • La Nature et l’Homme, essai sur un traité de paix, in L’Observateur des Nations Unies, (AFNU, Aix en provence), 1er trimestre 2014.
  • Les opérations de paix dans les espaces francophones, conférence in colloque en collaboration entre CDEF, Clesid et IIF (Lyon 3, novembre 2015)