11180928 - Anglais

Volume horaire total 15
Volume horaire CM 15

Responsables

Contenu

De quoi parlera-t-on ?

En cours magistral, nous continuerons d’évoquer les scandales diplomatiques qui ont émaillé l’histoire des Etats-Unis à partir de la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Ayant formulé une introduction générale au premier semestre du Master 1, et ayant étudié par la suite les scandales de l’exécution des époux Rosenberg (années 1950), de la Baie des Cochons (années 1960) et de l’emploi de l’Agent Orange en Asie du Sud-Est (années 1960-1970), nous nous focaliserons sur la fin des années 1970 et les années 1980. Nous aborderons tout d’abord la crise de la prise d’otages de l’ambassade de Téhéran en 1979, largement documentée et transposée récemment sur grand écran, en nous posant la question suivante : le Parti Républicain est-il intervenu plus ou moins directement dans cette crise afin d’en retarder l’issue, pour servir les ambitions présidentielles de Ronald Reagan face au Président Démocrate sortant Jimmy Carter ? Cette crise iranienne pourra également servir de point de départ à une étude d’un scandale ayant secoué l’Administration Reagan quelques années plus tard : l’affaire Iran/ Contras.

Après avoir évoqué le Moyen-Orient, l’Asie Centrale retiendra notre attention : désormais à la croisée des chemins entre les enjeux de la guerre froide et les problématiques religieuses et civilisationnelles d’aujourd’hui, nous nous intéresserons à la première guerre d’Afghanistan. Il ne s’agit pas là d’un ‘scandale’ avéré, mais d’une question que les historiens se sont souvent posée : les services américains ont-ils encouragé l’essor de l’Islam radical pour fédérer le monde musulman dans un ‘Jihad’ anti-soviétique entre 1979 et 1989 ?
Enfin, si le temps nous le permet, nous aborderons les jeux d’alliances complexes ayant abouti à la première crise du Golfe (1991).

Pourquoi est-ce important d’en parler ?

Ces sujets de réflexion permettront avant toute chose d’évoquer les liens complexes entre le pouvoir exécutif américain et les services de renseignement. C’est aussi le rôle du Président des Etats-Unis en tant que ‘Commander-in-Chief’ qui sera abordé.

Nous réfléchirons également au prix diplomatique de la victoire pacifique, et de prime abord éclatante, des Etats-Unis dans les dernières années de la Guerre Froide.
L’intégralité de l’enseignement sera dispensée en anglais. L’examen final sera également en anglais. On attendra donc des étudiants qu’ils soient en mesure de réfléchir à des questions diplomatiques et juridiques, et aussi de commenter des citations et des documents iconographiques, dans cette langue.
 

Comment comprendre aisément ce dont il sera question ?

On attendra des étudiants qu’ils connaissent les principales dates et les principaux acteurs de la Guerre Froide, et aussi des conflits moyen-orientaux de la seconde moitié du XXème siècle. Nous avons pu constater lors du premier semestre de l’année universitaire 2018-2019 que c’était fort heureusement le cas pour la majorité d’entre elles/eux.
 

Plan du cours

I) Scandals and Fiascos in the second half of the Cold War- Introduction
II) Scandal n°4: Hostage Situation in Tehran : Buying Time for Political Purposes?
III) Scandal n°5: the Iran-Contras Scandal
IV) Scandal n°6: Aiding the Warriors of Allah in Afghanistan- Engineering Jihad?
 

Supports pédagogiques éventuels

Présentations Powerpoint
Documents vidéos

Bibliographie

Guests of the Ayatollah- the first battle in America’s war with militant Islam- Mark BOWDEN
October Surprise- America’s hostages in Iran and the election of Ronald Reagan- Gary SICK
What We Won- America’s secret war in Afghanistan- Bruce RIEDEL
• Regarding the Iran/ Contras scandal, more bibliographical information will follow, or can be looked up online