17240062 - Philosophie des droits de l'homme

Niveau de diplôme Master - Semestre 3
Volume horaire total 15
Volume horaire CM 15

Contenu

Enseignant : Théophile PÉNIGAUD de MOURGUES

Présentation du cours :
Les droits de l’homme sont devenus l’un des enjeux centraux des débats politiques et juridiques. Pourtant, par-delà la banalité qu’ils ont acquise dans les discours contemporains, les droits de l’homme ne sont pas un objet évident ou anodin. Ils s’inscrivent dans des traditions politiques et philosophiques spécifiques qui leur donnent une portée particulière dans les ordres constitutionnels contemporains. Surtout, ils soulèvent une série d’interrogations qui ne peuvent être ignorées par ceux qui s’emploient à donner à ces droits une efficacité. Les droits sont-ils universels ? Comment encadrer le pouvoir des pouvoirs publics lorsque des droits et libertés sont en cause ? Les intérêts de la majorité peuvent-ils prévaloir sur les droits et libertés d’une minorité ? La reconnaissance formelle des droits fondamentaux a-t-elle un sens si les conditions matérielles d’existence ne permettent pas d’en jouir ?

L’objet du cours de philosophie des droits de l’homme ne sera pas de résoudre l’intégralité de ces questions, mais d’analyser les réponses formulées par les traditions philosophiques et politiques diverses en les comparant aux solutions retenues par les ordres juridiques.

Bibliographie

  • Dworkin Ronald M., « Prendre les droits au sérieux », in Prendre les droits au sérieux, Paris, Puf, trad. F. Michaut, 1995.
  • Lacroix Justine et Pranchère Jean-Yves, Le procès des droits de l’homme. Généalogie du scepticisme démocratique, Paris, Seuil, 2016.
  • Lochak Danielle, Les droits de l’homme, Paris, La Découverte, « Repères », 2018.

Contrôles des connaissances

Examen terminal

Crédits :
Master Philosophie politique et juridique : 5 ects