• Droit,
  • Recherche,

Le terrorisme

David Cumin

Publié le 16 septembre 2019 Mis à jour le 30 septembre 2019
Le terrorisme David Cumin
Le terrorisme est à la « une ». Les attentats de 2015 ont fait surgir le spectre de l'ennemi intérieur et de la guerre civile, cependant qu'ils ont conduit à l'instauration d'un état d'urgence aggravé et prolongé. Mais le mot demeure manipulable presque à l'infini, et le slogan « guerre au terrorisme », depuis 2001, a encore aggravé la nébulosité.

L'objectif, l'ambition, du présent ouvrage est de lever le brouillard terminologique et d'arriver à une définition objective du terrorisme, car il est possible d'en dégager une. Le terrorisme est crisogène et anxiogène. Il convient néanmoins de mesurer le phénomène, c'est-à-dire de le discerner, de le distinguer d'autres types de violence politique ou d'autres types de mise en oeuvre de l'hostilité.

L'analyse didactique du terrorisme s'effectuera en vingt points : la sémantique, l'acteur, le concept, la pénologie, la généalogie, l'histoire, la polémologie, l'heuristique, le recensement, les espaces maritime et aérien, les attaques-suicides, le duel avec l'État, la distinction terrorisme/guérilla, l'étude de trois terrorismes diasporiques (arménien, sioniste, palestinien), l'évaluation stratégique du terrorisme palestinien, le jihadisme, la médiologie, la définition, la complicité de certains États, la lutte contre le terrorisme (la part de la police et de la guerre).

David Cumin est maitre de conférences (HDR) à l'Université Jean Moulin Lyon 3, chargé de cours en droit public et en science politique, responsable pédagogique de la Licence Droit-Science politique et du Master Relations internationales à la Faculté de Droit, directeur du CLESID, auteur chez Ellipses d'Histoire de la guerre (2014).