• Droit,

[Retour sur / En vidéo] Conférence-débat : Grand Lyon et risques industriels : entre sécurité et développement

Publié le 9 février 2022 Mis à jour le 9 février 2022
l'impossible compromis
l'impossible compromis

Le Master 2 Gouvernance des risques environnementaux, co-accrédité par les universités Lumière Lyon 2 et Jean Moulin Lyon 3, L’école Centrale et l’ENTPE, organise une série de conférences/débats sur les enjeux environnementaux actuels.

Introduction

Au cours de la dernière décennie, le nombre d’accidents technologiques annuels a augmenté en France, passant pour les ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement) de 322 en 2011 à 451 en 2019 , selon le Bureau d’Analyse des Risques et Pollutions Industriels (BARPI). Leurs conséquences, notamment économiques, peuvent être dramatiques et causer des dommages irréversibles sur la santé des victimes et l’environnement (AZF, Feyzin, …).

Très souvent le développement des activités industrielles est associé à une diminution de la sécurité pour les territoires et leurs habitants. Ainsi, dans l’imaginaire collectif, les politiques de prévention des risques devraient encourager un recul des activités. Mais cette vision opposant le développement à la sécurité est-elle justifiée ?
Pour tenter d’y répondre, le cas de la métropole de Lyon est particulièrement pertinent. En effet, le territoire présente d’importants sites industriels, notamment ceux de la Vallée de la Chimie qui compte à elle seule 10 sites classés SEVESO seuil haut. Installés près du bassin de vie lyonnais, ce sont près de 100 000 habitants, répartis sur plus de 14 communes, qui doivent cohabiter avec ces infrastructures.

La métropole est donc soumise à de forts risques technologiques dont la gestion, reposant entre autres sur ses quatre plans de prévention des risques technologiques (PPRT), fait intervenir une grande diversité d’acteurs.

Dans un contexte de transition écologique, qui remet en question nos modes de production, et de crise climatique, qui met en danger, entre autres, la sécurité de nos infrastructures (inondations, risques sismiques, fortes chaleurs...), la question des risques industriels se montre de plus en plus préoccupante. Il est donc nécessaire de mettre en débat différentes visions afin de prendre conscience des enjeux environnementaux, économiques mais également politiques et sociaux qui entourent les industries et les risques qu’elles génèrent, de façon à de se questionner sur les stratégies possibles pour les prévenir et les intégrer.

 

Les intervenants

intervenant
Pierre CLOUSIER-Directeur de l’usine Arkema de Pierre-Bénite
Pierre Clousier dirige le site Arkema de Pierre-Bénite, classé Seveso 2 seuil haut. L’exploitation est un des piliers de la Vallée de la Chimie, exportant près de 90 000 tonnes de produits finis par an. Il présente la sécurité comme une priorité d’Arkema, qui engage d’importants investissements pour la réduction de ses émissions de GES et ses rejets dans les milieux naturels.

Pierre ATHANAZE–11ème vice-président de la Métropole de Lyon en charge des questions liées à l’environnement, à la protection animale et à la prévention des risques.
Auteur et militant pour la protection de l’environnement, Pierre Athanaze travaille pour la réduction et la prévention des pollutions et des risques au sein de la métropole.

Emmanuel MARTINAIS-Chercheur au laboratoire EVS-RIVES et enseignant à l’ENTPE
Ingénieur des travaux publics de l’Etat et docteur en géographie, Emmanuel Martinais étudie la question de la « sécurité industrielle » et la prise en charge des risques technologiques par les politiques publiques. Il a travaillé sur la réorganisation des services de l’Etat pour la protection de l’environnement.

Thierry MOUNIB-Président de l’association « Bien vivre à Pierre-Bénite »
Thierry Mounib travaille pour la cohabitation de la population de Pierre-Bénite avec les sites industriels et met notamment en garde face aux conséquences de l’application des plans de prévention des risques technologiques sur la vie des habitants.


Evénement proposé par les étudiants du master RisE (Gouvernance des risques environnementaux, mention risques et environnement) et SEIU (Science de l’environnement industriel et urbain) :
- DAVOUST Adèle
- GOUJON Ludivine
- ROUTHIAU Roxane
- ROY Hervé
- SAVARIS Romain
- SERRANO-ALARCON Malcolm
- TOUZET Valentin
- TRAULLE Anthony

Encadrés par :
• Monsieur BILLET Philippe, Professeur de droit public et directeur de l’Institut de droit de l’environnement (U. Lyon 3)
• Monsieur DHUYVETTER William, Enseignant et chercheur en sciences de gestion. (U. Lyon 2)