• Droit,
  • Etudiants,

Les étudiants du Master Droit européen des droits de l’Homme ont soumis une tierce intervention à la Cour EDH

Publié le 7 juillet 2021 Mis à jour le 7 juillet 2021
ALYDE
ALYDE

Né de l’initiative des directeur.rice.s du Master 1 Droit européen des droits de l’Homme (MARTI Gaëlle et ROBERT Loïc) et de la Clinique juridique, le projet d’une tierce intervention devant la Cour européenne des droits de l’Homme se donnait pour double-objectif de valoriser la formation offerte aux étudiant.e.s tout en leur permettant de développer des compétences pouvant servir leurs desseins professionnels.

C’est donc après une année universitaire marquée par un contexte sanitaire difficile que huit étudiant.e.s ont saisi l’opportunité, avec le soutien de l’Association Lyonnaise de Droit Européen et la Clinique juridique de la Faculté de Droit de l’Université Lyon 3, d’adresser leurs observations aux juges strasbourgeois sur une affaire pendante.

Il aura ainsi fallu trois semaines à ces dernier.e.s pour proposer un amicus curiae ; document exposant à la Cour le point de vue de ses rédacteurs sur certains des aspects juridiques soulevés par la requête. Ils y ont alors soutenu le manquement de l’État français aux obligations auquel il est tenu en vertu des articles 2, 3 et 14 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, lequel résulte de l’adoption de la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées.

Une expérience unique et qui, ayant portée les valeurs de l’engagement et de l’entraide, a de grandes chances d’être renouvelée.

Etudiants clinique juridique